Jura-Trousseau Violette 2018, Domaine Courbet

Domaine Courbet

Viticulteurs à Nevy-sur Seille (Jura)

Tousseau Violette 2018

Côtes du Jura

Bouteille 75 cl,  13%vol

 

 

22,00

Domaine Courbet

Viticulteurs à Nevy-sur Seille (Jura)

Tousseau Violette 2018

Côtes du Jura

Bouteille 75 cl,  13%vol

 

 

23 en stock

Catégories : ,

Description

COURBET, un nom de peintre et aussi un nom de vignerons situés à Nevy-sur-Seilles dans le Jura, sur l’appellation Château-Chalon et Côtes du Jura.

Damien Courbet conduit avec soin et délicatesse toute une palette de terroirs : Sous Roche, Sur Lya, Puits St Pierre, Les Isles….en biodynamie avec un travail du sol et un enherbement naturel.

Damien Courbet

A quoi ressemble Violette?

D’une robe pourpre, le nez s’ouvre sur des notes de cassis, de mûre, de griotte mûres et même d’épices bien présentes. une touche tannique souple, c’est un vin charnu avec une matière solaire. Et si vous patientez 1 à 3 ans, ce Trousseau exultera des notes de cerises et d’épices encore plus complexes : le Jura vous sourira.

Accords culinaires : plats de charcuterie, gibier à plume, viandes blanches, tarte aux fraises
Temps de garde : Vin déjà prêt à boire, potentiel de garde conseillé 3 à 5 ans.

Superficie pour ce vin : 0,17 ha
Age de la vigne : date de plantation des vignes récoltées : 2004
Densité de plantation : 6700 pieds/ha.

Terroir, exposition : Ce vin est issu de d’un terroir de la commune de Nevy S/ Seille dénommé « Aux Maîtresses » orienté sud-est sur des « graviers gras » (éboulis calcaires et argiles à chailles).
Mode cultural : Vigne conduite en guyot simple avec des travaux en vert stricts. Ce terroir est cultivé en biodynamie avec un travail du sol et un enherbement naturel. L’emploi de soufre et de cuivre, ainsi que des tisanes de plantes et d’huiles essentielles sont la base de la protection phytosanitaire. L’emploi de préparations biodynamiques (bouse de coure et silice) complète les interventions sur le vivant.

Récolte, vinification, et élevage : Vendanges manuelles (7 septembre 2018), tri et égrappage manuel, macération préfermentaire à froid (11°c) pendant 2 jours puis cuvaison de 16 jours avec des remontages journaliers et quelques pigeages suivant l’évolution de la fermentation alcoolique. Un léger lit de grappes entières en fond de cuve permet une libération des sucres progressive et un travail sur les arômes
fruités du cépage intéressant.

Rendement de 34 hl/ha.
Ce vin est élevé en barrique bourguignonne de 228 litres pendant 12 mois, puis 4 mois en cuve. Une légère filtration avant mise en bouteille, permet de garder une brillance idéale.
Production, vente : 554 bouteilles de 75 cl, tirage février 2020.

 

Informations complémentaires

Poids 1.340 kg

Vous aimerez peut-être aussi…