La boutique de la Cave Ô Secrets propose plus de 250 références en vins, spiritueux, Champagnes, et autres plaisirs gourmands régionaux.

Les domaines sélectionnés émanent des plus illustres appellations françaises, européennes …, et en particulier des terroirs situés à proximité d’un berceau franco-suisse, entre Alpes et Jura. En ce sens, la part belle est faite au circuit-court, ce qui invite à découvrir les cépages et produits artisanaux des terroirs de Savoie, de Seyssel, du Bugey, du Jura, de l’Isère, de la Franche-Comté, de l’Ain et de la Suisse voisine.

La Cave Ô Secrets s’attache à privilégier des domaines conduits en biodynamie (voir exemple de Demeter) ou en Agriculture Biologique. Toutefois, des domaines pratiquant une agriculture raisonnée peuvent y trouvent leur place.

Terroir régional :

  1. Vins de Savoie :

Les vignobles de Savoie surprennent par la diversité de leur encépagement : Jacquère, Altesse, Gringet, Chasselas, Molette, Roussanne, Mondeuse Blanche, Malvoisie pour les vins blancs ; Mondeuse, Persan, Gamay, Pinot Noir pour les vins rouges. La Cave Ô Secrets aime les mettre en lumière lors des dégustations du passeport pédagogique, accompagnés par les fromages de leur terroir. Elle joue aussi à les confronter aux cépages d’autres appellations, notamment ceux des Côtes de Rhône Septentrionales lors des passeports Syrah/Mondeuse ou Roussanne.

De nombreux vignerons de l'appelation "Vins de Savoie" sont mis à l'honneur à la Cave Ô Secrets, comme par exemple Bruno Lupin à Frangy (74), la Cave Stéphane Héritier à Clermont (74), la Famille Montessuit à Ayze (74), Jean-Claude Masson à Apremont (73), les Frères Giachino à Chapareillan (38), le Cellier des Crays d'Adrien Berlioz le Domaine Partagé de  Gilles Berlioz à Chignin (73),  Dominique Lucas à Ballaison (74-Léman), Louis et Béatrice Magnin et Céline Jacquet à Arbin (73), Marie et Florian Curtet en Chautagne (73), le Domaine Dupasquier à Jongieux (73- Cru Marestel), le Domaine de la Brune à Corbonod (01-Seyssel) … et de nombreux autres noms comme Grisard, Quénard….

Sans oublier les surprenants terroirs de Vins de Pays d'Allobrogie, révélés par les artisans-vignerons restaurateurs du passé viticole, comme par exemple Brice Omont au Domaine des Ardoisières ou Maxime Dancoine , générateur d'Aitonnement!


2. Les bières du Lac d'Annecy et de la Rivière d'Ain

Pour les amateurs de sensations houblonnées, deux brasseries régionales brillent avec l'ensemble leur gamme!

La haut-savoyarde nous évoque un  plongeon dans le Lac d'Annecy: Brasserie le Baigneur.

La bugiste nous procure la fraîcheur  des rivières sauvages: Brasserie de la Rivière d’Ain.


  1. Vins Suisses :

Le but n’est pas de représenter l’ensemble des appellations de la Confédération Helvétique, mais de pouvoir découvrir quelques coups de cœur permettant de se faire une petite idée des vins Suisses.

Pour commencer, la Cave Ô Secrets vous propose une sélection de jus des Vins de Genève, situés à quelques kilomètres de Collonges, comme celui d’Yves Batardon, « paysan libre et joyeux », aux commandes du Domaine de la Mermière. Plus loin, en s’approchant de Lausanne, pause minérale à Féchy, petit village suisse de la Côte vaudoise, où les vignes de Raymond Paccot surplombent le Lac Léman et font un « éloge à la lenteur ». Le Chasselas est roi à La Colombe… mais il n’est pas le seul ! Cap ensuite sur le Valais avec des cépages autochtones comme la Petite Arvine, le Cornalin, ou les cuvées idéales de Marie-Thérèse Chappaz.


  1. Vins du Bugey :

Qu’il s’agisse du Haut ou du Bas-Bugey, la Cave Ô Secrets fait la part belle aux vignerons bugistes. Cela permet d’apprécier la diversité des sols, des expositions, des "Crus".

Une jolie place est réservée aux vins pétillants du « Cru Cerdon », légers, rosés et vinifiés selon la méthode ancestrale, à partir de Gamay et de Poulsard. Parmi les coups de cœur, la cuvée Bio de la famille Renardat Fache à Mérignat, la cuvée Poulsard de Christian Bolliet, sise au lieu-dit « les Boches », au-dessus du bucolique village de Cerdon… Tout près de Cerdon, n'oublions pas les  artisans vignerons de la plaine de l'Ain, Comme Céline et Thierry Tissot à Vaux en Bugey et Jean-Christophe Pellerin à Saint-Sorlin.

Cap sur le Bas Bugey ; avec les prestigieux « Crus Manicle », chouchous des épicuriens, qui apprécient l’expression aromatique du Pinot Noir et du Chardonnay ou la confidentielle Roussette de Virieu.

Plus à l’Ouest, Franck Peillot et la Maison Bonnard témoignent de la complexité du coteau escarpé de Montagnieu. On apprécie Roussette, Mondeuse, mais aussi le « Cru Montagnieu » brut, vin effervescent vinifié selon la méthode traditionnelle. On demeure également sous le charme du Pinot Noir "sous le Château" ... de Groslée, issus de parcelles d'argiles rouges conduites en Agriculture Biologique par Yves Duport.

 


  1. Vins du Jura :

La Cave Ô Secrets fait la part belle aux quatre AOP jurassiennes : Arbois, Château-Chalon, l'Etoile et Côtes du Jura. Les Chardonnay, qui représentent plus de 40% de l’encépagement, y prennent tantôt le nom de « Melon à Queue Rouge » ou de « Gamay Blanc », selon les secteurs et les histoires ! Celui du Domaine Pignier est même élevé dans un œuf béton ! Le Savagnin, cépage typiquement jurassien, dévoile ses secrets d’élevage sous voile, notamment dans les cuvées de Vin Jaune. On l’apprécie également vinifié de manière traditionnelle, avec des notes plus florales (savagnin naturé) ou assemblé avec le Chardonnay (cuvées Tradition).

Côté vin rouge, le Poulsard exprime ses notes fumées de manière bien distinctes, selon qu’il grandit dans des sols marneux du lias ou argileux. Il change même de nom à Pupillin, où on le préfère en Ploussard ! Plus confidentiel, le Trousseau exprime son important potentiel de garde, notamment sur les terroirs de Bacchus à Montigny-les-Arsures.

Noir, Vins de Paille, Macvin, cépages modestes propres à ces terroirs complexes, où se mêlent différentes marnes (bleues, grises, rouges, noires du lias moyen et supérieur), des argiles du trias et des éboulis calcaires.


  1. Vins de l’Isère, de Franche-Comté et de l’Ain :

Tout autour de notre berceau franco-suisse s’expriment des appellations souvent renaissantes, comme celles du Grésivaudan, avec le bel exemple du Domaine des Rutissons, par exemple ou des Balmes Dauphinoises , impulsées par Nicolas Gonin, très engagé dans la reconquête de l’ampélographie de sa région berjallienne.

Sur les Coteaux de l’Ain, à Challex, Frédéric Pericard ouvre nos papilles aux cépages plus connus en Suisse voisine, comme le Gamaret ou le Chasselas tout en nous invitant à découvrir une viticulture propre, sans sulfites avec des cépages bien français (Gamay, Pinot, Altesse…)

Plus au nord, la Franche-Comté révèle quelques pépites que vous aurez plaisir à découvrir.

Le caveau de dégustation

Les coups de cœur d’ailleurs

A la Cave Ô Secrets, AILLEURS rime avec COUP DE COEUR !

Qu’il s’agisse de vins ou de spiritueux, les appellations présentées ne manquent ni d’originalité, ni de sérieux. La préférence va toujours aux vins exprimant un terroir, avec respect et étique. Les curieux se laisseront surprendre.

Il est possible de croiser un flacon de Folle Noire ou de Braquet, découvert au Domaine Saint Jean de l’AOP Bellet sur les coteaux de Nice, la cuvée « François 1er » 100% Romorantin, glanée chez Michel Gendrier à Cour-Cheverny, le dernier Chinon « l’Etique Nature » de Fabrice Gasnier ou le Rhum Transat made in Bourgogne…

Entrons maintenant dans la Cave Ô Secrets. Avez-vous remarqué cette Absinthe Sauvage, et là, cette liqueur de Génépi ? Voyez-vous cet Irancy et ce Pouilly-Vinzelles au milieu des Bourgogne ? Et ce « Pom’n’roll » dans l’estuaire des Bordeaux ? Observez cette Sérine d’Or de Seyssuel qui ouvre son cœur aux Côte-Rôtie. Et là-bas, avez-vous remarqué ce Saint-Pourçain qui flirte avec un Irouleguy ?

Pour rester à la page, suivez le fil de la page Facebook !